AGRILE DU FRÊNE

Objectifs


Assurer la sécurité des citoyens

Un arbre mort peut compromettre la sécurité des citoyens, soit par la chute de branches ou par son affaissement complet.

Maintenir la canopée et sa biodiversité

L’objectif est de conserver une partie du paysage urbain des frênes assez longtemps pour permettre la plantation d’arbres qui les remplaceront.

Accompagner les citoyens

L’accompagnement des citoyens est crucial pour maintenir la canopée rosemèroise.

 

Qu'est-ce que l'agrile du frêne ?


Découvert en 2002 en Amérique du Nord après y avoir été introduit accidentellement, l’agrile du frêne est un insecte exotique envahissant provenant d’Asie qui a déjà tué des millions de frênes sur le continent. Même lorsqu’il est détecté de façon précoce, cet insecte entraîne la mort de plus de 9 % des frênes d’un territoire, selon sa vitesse de propagation, si aucune intervention n’est entreprise.

L’agrile s’attaque aux frênes en y pondant ses oeufs. Les larves creusent des galeries sous l’écorce, entravant la circulation de la sève. C’est ainsi que des millions d’arbres sont déjà morts.


État de la situation à Rosemère


Des agriles du frêne ont été retrouvés sur l’ensemble des pièges installés dans tous les secteurs du territoire au cours de l’été 2016. Cela confirme que l’insecte est désormais présent partout à Rosemère.


Identification


Domaine public

La forêt urbaine publique de Rosemère compte environ 1 800 frênes (rues et parcs). Un inventaire triennal a été complété en 2016.

Domaine privé

On estime que le nombre de frênes sur les propriétés privées rosemèroises se situe entre 6 000 et 8 000. Plutôt que de procéder à l’inventaire complet des frênes du domaine privé, le conseil municipal investira dans l’accompagnement des citoyens et a mis en place une politique relative au remplacement des frênes privés. C’est pourquoi la Ville compte sur votre collaboration pour réaliser cet inventaire. Elle offre en outre un service d’aide à l’identification des frênes pouvant se trouver sur votre propriété.

 

Dépistage


Un programme de dépistage de l’agrile du frêne a été mis en oeuvre en 2012 à la Ville de Rosemère et sera maintenu. La population sera régulièrement informée sur l’évolution de la situation, notamment pour identifier le degré d’infestation sur leur propriété.


Remplacement


Pour compenser en partie la perte de frênes du domaine public (sur les rues et dans les parcs), estimée à environ 1 800 arbres, la Ville de Rosemère plantera une centaine d’arbres supplémentaires d’essences variées par année sur une période de 5 ans, pour un total de 1 000 nouveaux arbres. La Ville veut ainsi maintenir sa canopée actuelle, ce qui se traduira par le remplacement de 50 % des frênes abattus sur 5 ans.


 

L’accompagnement que vous offre la Ville de Rosemère


SI VOUS AVEZ UN OU PLUSIEURS FRÊNES SUR VOTRE PROPRIÉTÉ, LA VILLE DE ROSEMÈRE VOUS PROPOSE TROIS MOYENS D’ACCOMPAGNEMENT :

Traitement

Il est possible de ralentir la propagation de l’agrile en appliquant un insecticide systémique comme le TreeAzin. La Ville de Rosemère vous offre un accompagnement pour évaluer la condition de vos frênes et vous aider à identifier ceux qui pourront être traités par l’entreprise spécialisée que vous mandaterez, à vos frais. Il vous suffit de consulter la liste de ces entreprises sur le site bioforest.ca/serviceproviders (l’entreprise que vous choisirez devra être inscrite au registre de la Ville).

Abattage

Il est de votre responsabilité d’abattre un frêne atteint et malade. Un permis, sans frais, est obligatoire pour procéder à l’abattage. De plus, la Ville a planifié l’ajout de collectes de branches pour vous aider à disposer des résidus de vos arbres abattus.

Remplacement

La Ville encourage les citoyens à replanter de nouvelles essences. Un programme biannuel de distribution prévoit la remise d’arbres, dont le diamètre du tronc est d’environ 25 mm, au printemps et à l’automne (dates à confirmer). Il faudra présenter un permis d’abattage pour recevoir un nouvel arbre. Les critères de remplacement sont les suivants :

  • un nouvel arbre si un frêne est abattu
  • remplacement de 50 % des arbres sur une propriété privée où 2 à 10 frênes ont été abattus
  • remplacement de 40 % des arbres sur une propriété privée où 10 frênes ou plus ont été abattus.

Vous n'avez pas de frênes sur votre terrain ?


Les citoyens qui n’ont pas de frêne sur leur propriété mais qui désirent prendre en charge le traitement au TreeAzin d’un frêne public (terrain municipal) programme d’adoption. Cette action citoyenne contribuera à freiner les ravages de l’agrile du frêne.